Herbarius "2059"

Herbarius "2059" 2009

Herbarius "2059" 2009

Collaborateur : Jean-Pierre Balpe (écrivain)

Installation de réalité virtuelle générative et interactive

Eléments techniques :

1 pupitre, 1 livre avec page blanche, 1 vidéoprojecteur, 1 ordinateur, 1 caméra infra-rouge

Dimensions : 300 × 120 × 80 cm

Logiciel : Cyrille Henry / Antoine Villeret

Production technique : Voxels Productions

Herbarius 2059 est l’avatar numérique issu de la longue tradition de l’Herbarius*. Herbarius 2059 possède encore l’aspect d’un livre mais il mêle réel et virtuel et présente des textes et images générés en temps réel. Sur un album de douze feuillets blancs sont projetés côte à côte une fleur fractale de Miguel Chevalier qui évolue sous les yeux du lecteur et un texte génératif de Jean-Pierre Balpe. Chaque graine virtuelle correspond à un signe du zodiaque.

Miguel s’inspire de l’Herbarius historique pour créer un nouvel herbier virtuel composé de « Fractal Flowers », des graines virtuelles autonomes qui naissent aléatoirement, grandissent, s’épanouissent et meurent pour à nouveau créer une nouvelle graine qui évoluera à son tour. Nous sommes ici dans un univers végétal très intrigant, peuplé de fleurs minérales, rappelant l’univers des cristaux. En regard de chaque fleur, le générateur automatique d’écriture conçu par Jean-Pierre Balpe nous propose une description imaginaire où la fiction est omniprésente. Il en résulte des textes générés à l’infini, se renouvelant sans cesse sous les yeux du lecteur. Herbarius 2059 est un hymne à l’hybridation, et nous ouvre la porte d’un imaginaire intemporel.

Les sources utilisées pour le texte ont été puisées dans des écrits scientifiques couvrant une large période allant du XIVe siècle à nos jours. Par ses racines, il s’inscrit dans la tradition, mais par la technologie qu’il nécessite, il se révèle d’une nature radicalement moderne. Herbarius nous entraîne vers ce que pourrait être une bibliophilie du XXIe siècle.

* L’Herbarius est un herbier illustré d’origine grecque, inspiré de l’ouvrage médical "De materia medica" de Dioscorides au 1er siècle après J.-C et compilé en latin au IVe siècle par Pseudo-Apulée. Cet ouvrage étudie 131 plantes en précisant leur usage médical ainsi que la façon de les utiliser. Cet ouvrage a connu une importante diffusion en Europe et au Proche-Orient. Il fut traduit, copié et recopié par des générations de scribes jusqu’en 1481 lors de la parution de sa première version imprimée.