La Passerelle des Pixels

La Passerelle des Pixels 2007

La Passerelle des Pixels 2007

1% artistique, Centre hospitalier Armand Trousseau, Paris, France

Eléments techniques :

Films holographiques collés sur verre

Dimensions : 12 m x 7 m x 2 m

Production technique : Voxels Productions

Dans le cadre d’un 1% artistique au Centre hospitalier Armand Trousseau à Paris,
Miguel Chevalier a investi les deux passerelles qui relient le bâtiment existant Paul Louis Chicot au nouveau bâtiment de la maternité réalisé par les architectes Israel & Grimaux.

Miguel Chevalier a recouvert l’ensemble du vitrage des deux passerelles de films holographiques représentant des pixels de toutes les couleurs, comme pour créer pour les patients et visiteurs, une traversée dans un vitrail profane.
L’œuvre évolue au fil de la journée en fonction également de l’intensité lumineuse, offrant aux enfants malades, dont le quotidien est difficile et monotone, un lieu magique baigné d’une douce lumière et d’une richesse de couleurs qui égayent l’espace froid de l’hôpital.
La passerelle relie donc l’hôpital à la maternité, c’est donc de façon tout à fait pertinente que Miguel Chevalier a imaginé cette œuvre qui fait naître une lumière étonnante grâce aux pixels colorés, à deux pas de l’espace où des femmes donnent la vie, comme pour refléter la beauté de ce moment unique.

Jour et nuit, La passerelle des pixels sera perçue de manière différente.
De jour, cette création donne l’impression d’être pris entre deux vitraux, où les riches teintes et la lumière dialoguent entre elles, et se reflètent à la fois sur les visages et le sol, créant une sublime palette de couleurs et de sourires, où plus le soleil brillera, plus cet univers sera étonnant. De nuit, cet espace coloré sera davantage visible de l’extérieur, comme une boîte suspendu aux lumières colorées, et irisées accentuées par les films holographiques qui diffractent le spectre de la lumière grâce à des projecteurs placés dans les passerelles.