Le ruban de la vie

Le ruban de la vie 2007

Le ruban de la vie 2007

Collaborateur : Arik Levy, Designer

Installation mixed media

RCCL Royal Carribean Cruise Line

Courtesy : KunstVerket Gallery

Production technique : Voxels Productions

Cette oeuvre spectaculaire composée de six créations originales  a été commandée à Miguel Chevalier et au designer Arik Lévy par la compagnie Royal Carribean Cruise Line pour le paquebot « Liberty of the Seas » pour le plus grand plaisir des passagers qui le temps d'une croisière  vivront une expérience unique, où ils profiteront de la beauté des paysages naturels le jour et seront plongés au coeur d'un paradis artificiel le soir.
Cette commande est composée de six oeuvres mêlant art, design et architecture, des univers esthétiques différents qui trouvent une parfaite cohérence à travers le dialogue entre l'artiste numérique et le designer.
Les passagers sont immergés dans une sorte d'aquarium géant où dès leur arrivée, cinq écrans numériques projettent « Ultra-Nature », ce luxuriant jardin virtuel et génératif constitué de plantes aquatiques aux couleurs éclatantes, qui évoluent en temps réel et intéragissent en fonction du déplacement des personnes. Le voyage continue au coeur du bateau grâce aux bas-reliefs d'Arik Lévy accueillant des projections de flore marine changeant chaque jour réalisé par Miguel Chevalier. Au-dessus de l'artère principale envahie par les boutiques de luxe, les passagers en levant la tête sont un instant émerveillés par ces grandes scultptures-miroirs suspendues telles des algues scintillantes, qui à la tombée de la nuit se colorent grâce à des diodes électroluminescentes.
A travers ces créations monumentales, Miguel Chevalier insiste à nouveau sur le lien entre réalité et virtualité, sujet qui lui tient à coeur, comme en témoigne ces impressionnants jardins virtuels qui évoluent selon leur rythme biologique virtuel, s'épanouissent puis meurent, pour renaître de plus bel. Certaines, grâce à des capteurs, s'écartent et se déplacent en fonction du mouvement des passagers, comme pour insister sur l'action de l'homme sur la nature. D'autres, au contraire, évoluent de manière autonome et révèlent ainsi l'impossible maîtrise totale de l'homme sur la nature.
Un tel projet d'installations interactives et numériques, a permis également d'instaurer un dialogue entre les artistes et un public, peu sensibilisé à l'art contemporain, qui devient alors donc plus accessible.