The Origin of the World

The Origin of the World 2014

The Origin of the World 2014

Musique : Jacopo Baboni Schilingi

Installation de réalité virtuelle générative et interactive

Exposition Metamorphosis of the Virtual, K11 Art Foundation, Shanghai, Chine

Commissaire : David Rosenberg & Joanne Kim

Eléments techniques :

2 PC, 6 vidéoprojecteurs, 4 caméras infrarouge, 4 enceintes

Dimensions : Projection elliptique : 38 m x 3 m

Logiciel : Cyrille Henry / Antoine Villeret

Production technique : Voxels Productions

The Origin of the World s’inspire de la biologie, des micro-organismes et des automates cellulaires. Des cellules se multiplient en abondance, se divisent, fusionnent dans un rythme tantôt lent, tantôt rapide. Chaque cellule fonctionne de manière autonome, mais coordonnée avec les autres, tels des automates cellulaires. Tout s'agrège, se désagrège, et se déforme à une vitesse infinie. Ces univers organiques se mêlent parfois à des univers constructivistes de pixels. Ces tableaux de méga pixels noir et blanc instables glissent progressivement vers des spirales de couleurs vives et saturées qui tourbillonnent. Monde organique ou pixellisé, cet univers artificiel semble retrouver celui de la vie. C'est un nouveau « baroque technologique » qui donne forme à l'informe.
Nous sommes face à un monde vivant intriguant, en perpétuel renouvellement. Le déplacement du spectateur crée des perturbations, des ondulations, voir des turbulences dans la trajectoire des cellules. Les courbes sinueuses qui ondulent, renouent avec les années 70. Elles créent des expériences visuelles inédites qui ne sont pas sans rappeler les univers psychédéliques.

Un film de Claude Mossessian © Claude Mossessian