Tapis volants

Tapis volants 2005

Tapis volants 2005

Installation mixed media

Projet d'installation pour la place Jamaa El Fna, Marrakech, Maroc

Eléments techniques :

Toile de spie gonflée à  l'hélium avec univers virtuels projetés "Arabesques Numériques"

Dimensions :
Dimension : 10 000 m2

Logiciel : Eric Wenger

Miguel Chevalier confronte aujourd'hui son monde artistique, tout entier tourné vers le contemporain et ses transformations face à l'évolution des techno-sciences (flux des données, multiplicité de l'échange de l'information, réseaux qui forment une nouvelle trame du monde, villes en mutation), à la puissance de la tradition dans ce qu'elle peut avoir de plus vivant et d'actuel. En remodelant son propre monde par le double prisme de la mosaïque islamique et de la légende du tapis volant, qui ravît les lecteurs des Contes des Mille et Une Nuits dès sa première traduction débutée par Antoine Galland en 1704, c'est une autre culture, qui comporte à la fois un art sacré sans image et un merveilleux littéraire, qui pénètre son monde ultra contemporain.
Ces deux propositions prennent forme sous l'influence d'une ville, Marrakech, et d'un lieu, la Place Jamaa El Fna, qui en constitue le cœur.
Cet endroit, déclaré par l'UNESCO chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité, est un lieu où l'on trouve une culture locale, celle de la tradition orale, à la fois ancestrale et vivante, du charmeur de serpent au conteur. C'est donc dans ce haut lieu d'une culture non écrite que Miguel Chevalier souhaite faire se rencontrer la tradition et la technologie la plus pointue par le biais de l'art. Là, sur cette place toute de foule, d'odeurs et de paroles, la vision technologique s'est teintée de magie et de rêve, tissant les fils d'un paysage à la fois réel et virtuel : les mosaïques se font légères comme des bulles, les tapis lumineux et flottants.