Voûtes Célestes

Voûtes Célestes 2016

Voûtes Célestes 2016

Installation de réalité virtuelle générative et interactive

Nuit Blanche 2016, Eglise Saint-Eustache, Paris, France

Logiciel : Cyrille Henry / Antoine Villeret

Production technique : Voxels Productions

Samedi 1er octobre 2016, à partir de 20h30
Avec le partenariat de : Voxels Productions
et le soutien de : Nuit Blanche and Mairie de Paris,
Mutuelle Saint-Christophe assurances
Galerie Lélia Mordoch, Paris / Miami, Marie-Françoise et Gilles Fuchs
Art, Culture et Foi - Paris, Art Assurance & Services, Association A3-art / Leïla Voight.

Eglise Saint-Eustache
Entrée rue du Jour
75001 Paris - France

www.saint-eustache.org

L’Eglise Saint-Eustache s’associe depuis de nombreuses années à de grands moments de la vie artistique de la ville de Paris, comme la Nuit Blanche, occasion de proposer à quelque 10 000 visiteurs de la nuit, la découverte de son patrimoine historique.

Le Père George Nicholson et Françoise Paviot, responsable pour l’art contemporain à l’Eglise Saint-Eustache proposent pour la Nuit blanche 2016, l’oeuvre Voûtes Célestes de Miguel Chevalier. Cette création in-situ est accompagnée d’improvisations musicales jouées par Baptiste-Florian Marle-Ouvrard, organiste titulaire du grand orgue de Saint-Eustache et de répertoires chantés par Les Chanteurs de Saint-Eustache.



Voûtes Célestes est une installation numérique générative et interactive projetée sur les voûtes du choeur, de la nef centrale, de la croisée du transept et des deux transepts de l’église Saint-Eustache.
D’étonnantes cartes du ciel imaginaires se dessinent en temps réel. Le visiteur découvre différentes trames de lumière colorées qui se développent sous la forme de réseaux sinueux. Ces grands maillages se forment et se déforment, se modifient suivant les mouvements des visiteurs, créant des univers diversifiés sans cesse renouvelés.

Cette oeuvre entre en résonance avec l’architecture de l’édifice et souligne les volumes des colonnes et des arcs qui s’animent sous nos yeux. Des effets de trompe l’oeil surprenants se créent. Ces univers en suspens amplifient l’impression de hauteur et de légèreté de l’église.

Les visiteurs sont invités à déambuler, à s’asseoir sur les bancs et à lever les yeux vers les cieux. Ces constellations digitales de pixels immergent les visiteurs dans une atmosphère baignée de lumière et ouvrent sur l’infini. L’installation dégage une énergie rayonnante dans cet espace de plénitude. Amplifiée par la musique de l’orgue de Saint-Eustache, elle invite à une élévation spirituelle et contemplative. Lumière, couleur, mouvement, créent une poétique de la matière et élaborent une nouvelle esthétique du virtuel.

Film par Claude Mossessian